MPANGA SUPER FARMERS

Comme vous le voyez, grâce aux talents d’un artiste local, les modules Iles de Paix ont pris leur quartier à Fort Portal. Impressionnant la force de ce logo qui suscite l’intérêt des visiteurs !

Au menu de ce premier mois : installation des bureaux avec l’aide précieuse de John Nyakoojo (responsable Administratif et Financier), rencontres avec les organisations locales (JESE et SATNET) avec lesquelles Iles de Paix travaillera sur le terrain, recrutement des agents de terrain qui travailleront au sein de ces partenaires, visites de terrain pour mieux appréhender les spécificités des deux zones d’intervention du programme, Karangura (à 30 km de Fort Portal) et Kabambrio (à 80 km de Fort Portal)

Ce premier programme d’Iles de Paix en Ouganda porte le nom de « Mpanga Super Farmers », Mpanga étant le nom d’une rivière traversant la ville de Fort Portal.

Source de la Mpanga River

Zone montagneuse de Karangura où la Mpanga River prend sa source

339

Marais typique de la région de Kabambiro, plus en aval de la Mpanga River

 

En phase avec la mission générale d’Iles de Paix de promotion de l’agriculture familiale durable et de l’alimentation responsable, l’objectif général du programme est d’accompagner 600 familles d’agriculteurs dans l’amélioration des performances économiques, sociales et environnementales de leurs exploitations.

La semaine prochaine sera une première étape importante pour Iles de Paix Ouganda. Nous tiendrons notre atelier de lancement officiel avec nos deux partenaires. Je serai épaulé pour l’occasion par mon collègue Olivier, Directeur des Programmes, qui débarquera de Huy et par Ludovic, Directeur Iles de Paix en Tanzanie. Impatients de vous raconter tout cela dans une prochaine édition !

Pour terminer, ce premier « Zoom Iles de Paix », je voulais partager avec vous cette donnée sur la croissance démographique de l’Ouganda. Un paramètre déterminant à prendre en considération pour comprendre les enjeux de développement.

L’Ouganda comptait plus de 37 millions d’habitants en 2015 et le pays connaît l’une des plus fortes croissances démographiques au monde avec un taux de fécondité estimé à 6 enfants par femme et un taux de croissance naturel de 3,3 %. Ce taux de fécondité était en 2011 de 3,8 en milieu urbain et de 6,8 en milieu rural. A ce rythme, l’Ouganda aura en 2050 130 millions d’habitants et les efforts de développement pourraient être les victimes de cette explosion démographique. En 2015, 35% de la population était sous-alimentée. L’âge médian de la population ougandaise est de 15 ans, alors qu’il se situe à 41 ans en Belgique.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s