Le « shoebill », un oiseau au physique sorti de la préhistoire !

shoebill1

« Notre » shoelbill

shoebill3

Un shoebill de guide touristique

On nous en parlait depuis notre arrivée en Ouganda, mais nous ne l’avions encore jamais vu, si ce n’est au zoo d’Entebbe. Quelle bonne surprise lorsqu’en rentrant d’un safari dans le parc Murchison, Lola s’est écriée : « Stop, stop, un « shoebill » ! ».

Chanceux nous étions car le « shoebill » appelé en français, le « bec-à-sabot du Nil » est un oiseau en voie de disparition. Il n’y en aurait plus que 5000 dans le monde. L’Ouganda qui en accueille une bonne partie, attire ainsi les ornithologues des 4 coins du monde.

Les mensurations de l’animal sont impressionnantes : jusqu’à un 1,20m de hauteur, jusqu’à 2,30m d’envergure et jusqu’à 7 kilos.

En faisant quelques recherches pour préparer cet article, nous avons aussi découvert que les belges peuvent admirer le « shoebill » au parc Pairi Daiza qui est le premier parc à avoir réussi sa reproduction.

(article signé Anna-Lou)

Baguru, la pomme en l’air ougandaise

Elle a le goût de la pomme de terre, elle a la couleur de la pomme de terre, elle a la texture de la pomme de terre, mais elle pousse en l’air. Elle s’appelle en langue locale la Barugu, rebaptisée par Romain et Denis la pomme en l’air !

Il y a un an Denis en avait reçu une semence d’un paysan avec lequel Iles de Paix travaille. La semence avait été plantée, sans trop savoir ce que cela donnerait. Miracle de la nature, un an plus tard, nous découvrons une plante grimpante qui nous offre le plaisir d’une première récolte d’acrobates !

Et la dégustation qui s’en est suivie a fait le bonheur de nos palais.

Est pris qui croyait prendre

FPPS4544

On était à la recherche de lions dans le Parc National de Kidepo. Quel joie quand notre guide en trouve un couché à quelques mètres de notre voiture.

Nous observons le lion et on se rend compte qu’il y a un buffalo broutant l’herbe juste à côté. Le buffalo étant un animal presque aveugle se rapprochait dangereusement du « roi de la jungle ».

On pensait que le lion n’en ferait qu’une bouchée. Mais à notre grande surprise, le buffalo ne s’est pas laissé faire. Et c’est lui qui a chassé le roi de la jungle. C’était incroyable ! (raconté par Anna-Lou)

Et le clin d’œil photo se transforme en clin d’œil vidéo en cliquant ICI

 

 

Un gorille tombé du ciel !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Surprenant, le jeudi 13 juin un hélicoptère  a atterri dans la cour de notre école avec un gorille comme pilote. Quand il est sorti, il nous a tous surpris. A ce moment-là, la classe de 2ème  lui a fait une danse pour l’accueillir. Le gorille et son équipage a ensuite été visité toutes les classes. Au moment du départ, ma classe de 3ème lui a fait une danse d’au revoir.  L’hélicoptère est reparti et le jour d’après, il est revenu pour survoler l’école.

Le compagnon du pilote n’était rien d’autre que Jonathan Scoot, un célèbre cinéaste animalier anglais qui a eu l’occasion de nous raconter certaines de ses aventures. Celle du guépard qui lui a fait pipi dessus ce qui explique sa chevelure abondante m’a fort amusée 😉

Anna-Lou

A chacun ses talents !

S’ouvrir à l’autre, c’est aussi découvrir et apprécier ses talents.

Illustration en images tirées de la fête d’anniversaire d’Anna-Lou

BUWT4076

Réveil matinal au coin d’un feu qui renaît de ses cendres ! Notre trio a été subjugué par le talent de leurs amis d’école qui en deux temps trois mouvements ont rallumé le feu de la veille. Et pourtant la pluie était passée par là pendant notre nuit de camping.

A chacun ses talents : à gauche le podium de l’épreuve d’apnée ; à droite le podium du saut en longueur.

Un chameau tombé du ciel !

Décidément, cette école Sadhguru n’a rien d’ordinaire. Après un hélicoptère dans ma cours de récré (voir édition de Juin 2018), voici qu’un chameau s’invite à la fête. Oui, oui, un vrai chameau nous attendait ce matin là près du réfectoire. Et ce n’est pas l’imagination de nos enfants qui déborde. Regardez plutôt :

Christmas is about octopus !

Avez vous déjà vu une pieuvre, une poule ou un zèbre dans la crèche de Noël ?
Souvent, la scène de la Nativité nous est présentée comme une image d’Epinal : tout semble calme et doux. Mais à l’école Sadghuru, ils pensent qu’à Bethléem, cette nuit là, il devait y avoir beaucoup de bruit : des marchands, des bergers, des animaux, des enfants, … Tout ce monde réunit dans ce petit village, ça devait faire un fameux tintamarre ! Résultat : un récit de la Nativité revisité, tout en couleurs et en chanson. Comme toujours, la créativité, les sourires et l’émotion était au rendez-vous.

Un air de nostalgie

Un air de nostalgie

Comme un air de nostalgie… Dans cet hôtel de Kampala, on trouve ces belles cabines téléphoniques qui ont presque toutes disparues chez nous. Mais ne vous y trompez pas! Les ougandais ont adoptés les nouvelles technologies depuis longtemps. Les téléphones portables, le mobile money et les réseaux sociaux sont bien implantés même si la fracture numérique reste une réalité parmi les plus défavorisés.