Les enfants à l’honneur

 

Voici 2 conseils lecture de Romain (6 ans). « Where is Waldo? » ou « Où est Charlie?, peu importe la langue, ça marche à fond à cet âge. Romain est aussi un grand fan des livres éducatifs « Tiptoi » qu’il a découvert grâce à son parrain l’an dernier (« Mon premier Atlas »). Il est désormais parti à la découverte des pompiers. Et le plaisir est toujours au rendez-vous. Pas rare aussi de trouver ses grandes sœurs empruntant les livres à leur frère. La découverte des livres peut en effet se faire à différents niveaux.

Du côté de Lola (10 ans), c’est la passe bandes-dessinées à gogo pour le moment. Et elles sont plus géniales les unes que les autres. A ce niveau là, c’est les parents qui n’hésitent pas à emprunter les livres 😉

 

Et voici les conseils lecture d’Anna Lou (8 ans) qui découvre de plus en plus le plaisir de lire par elle même.

 

Et pour les adultes, voici notre coup de cœur des dernières semaines :

blog1

Imaginer que les énergies fossiles viennent à manquer, puis l’électricité se tarit, et puis c’est un retour à la Nature qui s’impose à l’homme. Un scénario de fiction qui, dans notre contexte actuel de questionnement sur la durabilité de notre mode de vie, apparait bien plus réaliste qu’il ne peut y apparaitre. « Dans la forêt » est un livre haletant qui fait froid dans le dos. A lire certainement, mais avec l’estomac bien accroché.

Secteur privé et développement

En octobre, l’Ouganda a accueilli une délégation qualifiée de « haut niveau » venue de Belgique. Il s’agissait d’une mission conjointe réunissant les Directeurs Généraux de la DGD (Coopération au développement de la Belgique), d’Enabel (l’Agence Technique belge de la Coopération au développement) et de Bio Invest (la banque d’investissement belge pour les pays en développement) avec pour thématique centrale la question de la place à donner au secteur privé dans le contexte des Objectifs du Développement Durables.

La mission ayant choisi la région de Fort Portal pour ses visites de terrain, ce fut le branle-bas de combat pour Géraldine et ses collègues de Fort Portal pour organiser toutes les activités en étroite collaboration avec l’Ambassade de Belgique en Ouganda.

20191008_115926

Denis fut également mis à contribution. Etant basé à Fort Portal, il fut en effet chargé d’organiser une activité au nom des ONGs belges actives en Ouganda. L’occasion de faire valoir la position des ONGs sur cette question de l’inclusion du secteur privé. Cela pris la forme d’un « walk-in cocktail » autour des bureaux d’Iles de Paix où des initiatives d’entrepreneuriat local portées en particulier par les communautés paysannes étaient mises à l’honneur. Une façon de rappeler que les agriculteurs familiaux qui nourrissent le monde bien plus que l’agro-industrie sont de formidables entrepreneurs qui méritent toute notre attention.

Nyege Nyege

En grande fan inconditionnelle de festivals, je ne pouvais pas manquer THE festival made in Ouganda « Nyege Nyege ».  Ce festival se déroule à Jinja, sur les rives du Nil. En 4 ans seulement, ce festival de musique électro/musique du monde, s’est forgé une réputation sulfureuse. A la fois décrié par les autorités les plus conservatrices du pays, ce festival attire aussi une jeunesse éclectique qui a envie de s’ouvrir au monde, à la fête sans préjugés ni interdit.

Nyege Nyege c’est 4 jours de fête non-stop dans une ambiance colorée et bon enfant.

Le « NYEGE » c’est surtout « l’esprit de la danse ». Il se raconte que lorsque le « Nyege » vous frappe, l’envie de danser devient incontrôlable. Alors, il ne sert à rien de résister, vous devez lâcher prise et laisser « Nyege » faire le reste !!

Ssesse Island

Rien de tel qu’une île pour se ressourcer en famille. C’était le but recherché et atteint de notre escapade de 3 jours, 2 nuits à Ssesse Island. Au départ d’Entebbe, les îles Ssesse se situent à 3h30 de ferry au milieu du Lac Victoria. La traversée, en elle-même, vaut déjà le détour. Le ferry pouvant contenir +/-200 personnes et 8 voitures, le chargement prend une heure environ. Pendant la traversée, les enfants ont sympathisé avec le capitaine qui avait fait ses études marines… en Belgique ! Arrivés sur l’île, le coucher de soleil sur le lac donne déjà le ton. Rythmée par la pêche et la venue 1x/jour du ferry, la vie s’écoule calmement sur les 84 îles que composent l’archipel. L’eau n’étant pas très sûr (la bilharziose est la plus grande menace du Lac Victoria), nous avons profité de la piscine et d’un tour en boda (les taxi-moto locaux) pour découvrir l’île : de beaux paysages, des plantations d’huiles de palme, des villages de pêcheurs. Encore une perle à découvrir au sein de la Perle de l’Afrique.

Baguru, la pomme en l’air ougandaise

Elle a le goût de la pomme de terre, elle a la couleur de la pomme de terre, elle a la texture de la pomme de terre, mais elle pousse en l’air. Elle s’appelle en langue locale la Barugu, rebaptisée par Romain et Denis la pomme en l’air !

Il y a un an Denis en avait reçu une semence d’un paysan avec lequel Iles de Paix travaille. La semence avait été plantée, sans trop savoir ce que cela donnerait. Miracle de la nature, un an plus tard, nous découvrons une plante grimpante qui nous offre le plaisir d’une première récolte d’acrobates !

Et la dégustation qui s’en est suivie a fait le bonheur de nos palais.

Construisons ensemble une autre banque : mobilisation générale !

2008, c’est la crise financière. Dans la foulée, plusieurs banques sont au bord de la faillite et les Etats viennent à la rescousse de ces acteurs privés considérés comme « to big to fail ». Les plans d’austérité qui s’ensuivent  dont les conséquences se font sentir jusqu’à aujourd’hui – affectent en particulier les couches les moins aisées de la population.

A l’époque, c’est une évidence pour tout le monde : un autre système financier est indispensable. Plus jamais ça. 10 ans plus tard, quelques mesures réglementaires ont été mises en place, mais dans le fond les règles du jeu n’ont pas changées. Les activités spéculatives restent au cœur d’un système financier qui dicte sa loi.

Un peu après 2008, en Belgique, un projet de construction d’une « banque coopérative éthique et durable » voit le jour. Son nom, la NewB. Ce projet qui veut aller à contre-courant du système établi rencontrera bien des obstacles sur sa route, qu’elle franchira petit à petit. Aujourd’hui, c’est la dernière étape pour faire de ce projet une réalité. NewB a en effet lancé une campagne de capitalisation qui s’achèvera le 28 Novembre. Si nous vous encourageons vivement à apporter votre pierre à la construction de cette banque c’est parce que nous sommes convaincus que notre argent – tout comme nos actes quotidiens – peut également contribuer à bâtir une société respectueuse de l’environnement et des droits humains. Nous pensons que c’est maintenant ou jamais car vu l’urgence climatique et vu le temps qu’il faut pour créer une nouvelle banque (plus de 10 ans), ce n’est pas demain qu’une telle occasion se représentera.

Vous trouvez toute l’information nécessaire en cliquant ICI 

N’hésitez pas à vous lancer et à partagez aussi l’information avec toutes les personnes que vous connaissez ! Le compte à rebours est lancé.

Retour sur 2 mois variés et animés

On s’était quitté mi-septembre sur des airs de rentrée scolaire. Depuis lors, il a flotté à plus d’une reprise des petits airs d’anniversaire sur Fort Portal. Et pas n’importe quels anniversaires avec pour Lola son premier anniversaire à « deux chiffres » et pour Romain son premier anniversaire à « deux mains ».

Lola vous raconte cela dans ses mots : « Mon anniversaire était un truc de foooooooooolie. D’abord avec mes amis et puis en famille. Avec mes amis on a fait une « sleep over »  où mes amis sont restés dormir 2 nuits. Et le premier matin on a fait des cours de poterie. C’était trop bien. Vous verrez les photos dans le lien photo du mois. Puis l’après-midi on a fait un « escape game » à la maison qui était trop trop trop bien. Le soir on a été au bar où on a regardé du foot et joué au baby-foot.  Ce que je ne savais pas, c’est que ce n’était pas fini. Après, sur le retour de l’école le 30 septembre, papa et maman nous ont « kidnappés » et on est allé passer la nuit dans un lodge. C’était trop bien. »

Romain a également eu droit à sa fête. Au lieu des 5 invités prévus, nous avons eu le plaisir d’accueillir 9 bambins à dormir. Ce n’était pas de tout repos, mais le jeu en valait la chandelle puisque Romain était aux anges.

Côté festif, Géraldine a de son côté eu l’occasion de revêtir sa tenue de festivalière à l’occasion du festival de musique « Nyege Nyege » (plus d’infos dans « le coin des artistes »), tandis que les enfants sortaient leur attirail d’halloween lors d’une fête à Kampala.

Pour le reste, la période écoulée a été marquée de séparations … mais aussi du coup de plein de retrouvailles ! Denis est rentré 2 semaines en Belgique pour y travailler avec l’ensemble des équipes d’Iles de Paix. Géraldine elle a enchainé plusieurs missions aux 4 coins du pays, avec en particulier la coordination d’une mission « haut niveau » venu de Belgique. On vous en dit plus dans le « Zoom de la Coopération ».

Entre ces allers et venues, nous avons eu l’occasion de nous ressourcer en partant à la découverte d’un nouveau trésor de l’Ouganda, les « Sseese Islands ». Découvrez les en allant dans le « Coin des Routards ».

Dans cette édition, on vous présente aussi un « Coin des lecteurs », avec une « rubrique enfants » étoffée en cette période de Saint-Nicolas qui approche, et pour les adultes un conseil lecture d’une fiction « coup de poing » sur le thème du retour de l’homme à la nature. Est-ce un hasard du coup si Romain et Denis vous présente dans le « Clin d’œil photo » leur cueillette d’un légume indigène découvert dans notre jardin ?

Mais si il est une rubrique qu’on vous invite chaleureusement à consulter ce mois-ci, c’est celle de « L’écho du Nord ». On vous y relaie une mobilisation citoyenne en cours actuellement en Belgique  pour la création d’une « banque étique et durable ». Vous y découvrirez qu’avec 20 EUR déjà vous pouvez devenir copropriétaires d’une banque en devenir. Une banque qui vise à contribuer à une société respectueuse de la planète et des droits humains. Offrir une part de cette coopérative, n’est-ce pas une idée de cadeau originale et pleine de sens ? Mais attention, il faut agir avant le 27 Novembre. Donc pas de place à la procrastination.

On vous laisse en images avec le lien photos que vous découvrirez en cliquant ICI.

On vous embrasse

La Hees Family

Des paysans-chercheurs en images

Ceux qui suivent cette section de notre blog se souviennent que dans notre édition de mai 2019, nous vous avions partagé en quelques mots l’approche de recherche-action participative. Iles de Paix utilise cette approche notamment pour réduire le fossé qui existe trop souvent entre connaissances indigènes des paysans et connaissances scientifiques.

On vous avait promis un petit documentaire qui vous permet d’en savoir plus. L’occasion aussi de voir le décor dans lequel les activités d’Iles de Paix en Ouganda se déroulent. Découvrez le en cliquant ICI

Les Grands Lacs et son histoire douloureuse

Muzungu

« Muzungu » (l’homme blanc en swahili) est un livre coup de poing. A travers cette fiction, c’est une lecture interpellante du génocide qui a déchiré le Rwanda en 1994 qui est dépeinte. Plus généralement, c’est aussi un coin de l’histoire douloureuse et complexe  de la région des Grands Lacs qui est abordé. Un livre qui secoue d’autant plus pour nous qui vivons dans cette région. Un livre « Trait d’Union » écrit par un auteur belge