Des livres qui nous ramènent à l’essentiel

Habiter-le-monde

« Une hymne à la montagne, à l’amour, à la lumière du cœur. » Que demander de plus. Un livre sur la quête de l’essentiel à l’écriture dynamique et lumineuse. Ca se dévore goulûment et ça se digère lentement.

 

Pierre Rabi

 

Biographie en bande dessinée de Pierre Rabhi, disciple de la sobriété heureuse. Avec ses dessins magnifiques, le livre se prête à une lecture en famille et offre une formidable porte d’entrée pour discuter tous ensemble du rapport à la Terre.

Lisez jeunesse !

Calpurnia-l-apprentie-veterinaireCalpurnia est un livre qui m’a vraiment marqué. C’est un livre très naturel et un livre vintage. Le numéro 1 parle de deux mouffettes que Calpurnia et son frère ont adopté. Tout se passe bien, mais un jour une des moufettes ne veut plus manger. Alors le frère de Calpurnia, Travis, les apporte à l’école et elles sont sorties du sac. Tout le monde a paniqué et une des moufettes finit par prouter. Alors ils ont eu une semaine de vacances en plus car ils ne pouvaient pas apprende dans un odeur pareille. Le numero 2 parle de Calpurnia dont la maman n’avait pas trop envie qu’elle devienne vétérinaire. Mais un jour l’animal préferé de la maman (un mouton) a des problèmes pour accoucher. Alors ils ont appelé le vétérinaire qui était déjà chez des gens. Mais il est quand même venu. Comme il était pressé, il est vite reparti. Mais Calpurnia a remarqué qu’il y avait encore un bébé. La maman de Calpurnia était très inquiète mais Calpurnia a essayé de le faire sortir en poussant sur le ventre de la maman mouton parce que le bébé etait mal placé pour naître. Pour finir, tout s’est bien passé. Il était vivant.

Je remercie Nanou (Anne) et Emilie pour ces deux livres super cool.
LOLA

couv_ast_generique_19-min

Astrapi est un super magazine pour les enfants de mon âge et plus. Je suis abonnée et je reçois le magazine deux fois par mois. Astrapi, c’est un magazine super cool, créatif, amusant et meirveilleux. Trois fois sur quatre (le plus souvent donc) il y a l’astra plus qui est une sorte de bricolage et c’est ma rubrique préférée. J’adore aussi les petits bonjours ou les photos de ce que les gens ont fait. Ca s’appelle « SALUT LES ASTRAPAINS ».

Je remercie Mamounette (Noelle) de m’avoir abonnée.

P.S Pardon de ne pas encore avoir parlé d’Astrapi sur le blog. C’est parce que je suis trop fan 😉

Lola

 

 

Sami-et-Julie-CE1-Cycle-2-Vive-les-vacances

 

Sami and Julie is a story that can make you learn how to read in french.

I like it so much !

Anna-Lou

Eloge de la flânerie

blog1
À l’heure où d’autres se laissent accaparer par les obligations et les tracasseries quotidiennes, happer par la course toujours plus effrénée des jours qui défilent, lui sait prendre le temps. Lui, c’est l’homme qui marche. Odes aux moments volés, aux détours parfois oisifs et aux plaisirs simples de la promenade, ses déambulations en apparence anodines sont autant d’invitations à laisser le spectacle du monde nous révéler nos paysages intérieurs.

Une autre presse pour un autre monde !

blog1

Se changer pour changer le monde peut aussi passer par trouver d’autres moyens de s’informer.

« Imagine, demain le monde » est un magazine qui s’inscrit pleinement dans le mouvement de la « slow press ». Analyses de fond, articles intemporels, présentation d’initiatives positives pour nous inviter à ralentir pour mieux comprendre les enjeux du monde.

Un magazine « coup de cœur » qu’on vous recommande chaleureusement.

Offrir un abonnement à ce magazine qui fait du bien peut aussi être une chouette idée de cadeau en cette période de fêtes.

Ca commence par nous

trait2Julien Vidal est un type comme vous et moi. Ni un héro, ni un gars « prise de tête ». Il aime voyager, profiter d’un verre entre amis mais il est également très sensible à ce que son style de vie n’affecte pas celui des autres ou le sort de la planète. Alors, il décide d’appliquer dans son quotidien des pratiques qui sont en cohérence avec ses valeurs. C’est ce qu’il appelle l’éco-citoyenneté. Dans son livre « Ca commence par moi », il raconte son défi d’adopter une action « éco-citoyenne » par jour, pendant un an. Cela passe par le zéro-déchet, la solidarité Nord-Sud, le development personnel et plein d’autres domaines insoupçonnés de notre quotidien. « Ca commence par moi » est un plaidoyer résolument optimiste dans lequel chacun et chacune peut s’y retrouver. On vous le recommande chaudement. Un grand merci à Baudouin de nous avoir fait découvrir ce héro du quotidien.

Trait1

Déchirer l’empire du silence sur le drame humanitaire qui perdure depuis 20 ans dans l’Est de la République Démocratique du Congo, tel est l’objectif de la dernière bande dessinée en date du scénariste belge Jean Van Hamme. Il ne s’agit peut-être pas de l’ouvrage le plus abouti de cet auteur, mais il prend un relief tout particulier pour nous qui vivons de l’autre côté des montagnes qui sépare l’Ouganda de cette partie de la RDC, victime depuis trop longtemps de la richesse de son sous-sol.

Attention : lecture pour adultes uniquement !

 

trait3

 

Ce mois-ci, un conseil lecture de Romain pour tous ses amis qui ont comme lui 5 ans. La collection « Mes petits docs SPORT » est super. En particulier celui intitulé « J’apprends le football ». Pour qui s’est passionné pendant la Coupe du Monde, ce livre tombe à point. Mais dans la même collection, il y en a pour tous les goûts : natation, tennis, équitation, gym, rugby, basket

Lili ou mon premier livre de 100 pages

FATE8218[1]

Lili Trop Stylée tome 1 et 4

« Lili est un de mes livre de 100 pages ! Lili est une fille super chouette , drôle et intelligente . Le papa de Lili est grand reporter et n’a pas beaucoup de temps et elle n’a jamais connu sa maman.  Elle vit en pensionnat. Elle est aussi une fille qui dit des très belles phrases comme quand elle a vu le téléphone par terre d’une peste qui est une des cinq pestes de Lili et qu’elle parle avec sa grande sœur ( qui est aussi une peste de Lili ) qui veut lui tendre un piège, elle a dit: « Après tout ce n’est pas mon problème. Je ne vais pas me fixer là-dessus. Elles ne réussiront pas à me gâcher mes vacances. » (Lola)

Après-demain, il sera trop tard !

trait 3Que faire face à l’effondrement écologique qui se produit sous nos yeux ?
Dans ce petit livre incisif et pratique, l’auteur de Demain s’interroge sur la nature et sur l’ampleur de la réponse à apporter à cette question. Ne sommes-nous pas face à un bouleversement aussi considérable qu’une guerre mondiale ? Dès lors, n’est-il pas nécessaire d’entrer en résistance contre la logique à l’origine de cette destruction massive et frénétique de nos écosystèmes, comme d’autres sont entrés en résistance contre la barbarie nazie ? Mais résister contre qui ? Cette logique n’est-elle pas autant en nous qu’à l’extérieur de nous ? Résister devient alors un acte de transformation intérieure autant que d’engagement sociétal…construire le monde dans lequel nous voulons vivre. Un monde où notre épanouissement personnel ne se fait pas aux dépens des autres et de la nature, mais contribue à leur équilibre.

 

trait 4

Amoureux de la montagne, ce livre est pour vous … Amoureux des aventures humaines vécues en marge des normes, ce livre est pour vous … Amoureux d’une bande dessinée qui s’accepte totalement comme objet d’art et de littérature, ce livre est pour vous! …

L’Aile froide, c’est notre coup de cœur BD de l’été ! Et si vous avez l’occasion de la lire lors d’un séjour à Venosc, c’est encore mieux puisque le récit a pour décor le massif des Ecrins.

Pépites de littérature africaine

Ce mois-ci, nous avons baigné dans la littérature africaine grâce à François, Noëlle et Nicole qui nous ont fait parvenir quelques pépites (merci à eux ;-)). Parmi la dizaine de livres, nous avons épinglé ces trois-ci :

IMG_4934[1]

Nous vous recommandons cette petite brique (670 pages quand même) pour agrémenter votre été, quand vous aurez un peu de temps devant vous. AMERICANAH nous fait découvrir l’Amérique à travers les yeux de Ifemelu. Cette jeune nigérienne, cultivée, se rend à Philadelphia pour y faire ses études et y restera une dizaine d’année. Elle nous raconte le défi de rester soi-même quand on change de pays. Elle y découvre aussi que la couleur de peau a plus d’importance qu’elle n’aurait pu l’imaginer.

A travers ces yeux, on découvre combien la question de la « race » possède une dimension particulière en Amérique – très différente de celle qu’on connait en Europe. Même si le racisme est présent sur les deux continents, il se présente sous des visages différents.

Au pays, elle a laissé son grand Amour, Obinze. Lui aussi est un narrateur de l’histoire. Il nous emmènera en Angleterre puis de retour au pays, il nous fera découvrir l’évolution du Nigeria en une dizaine d’année seulement.

Un chef d’œuvre écrit par une intellectuelle engagée. Une histoire d’Amour sur fond d’exil, de quête identitaire et de couleur de peau.

IMG_4933[1]

 

Nous avons retrouvé avec plaisir cet auteur qui nous avions découvert au Burkina avec son roman « Le roi du Kahel ». Dans « le Bled », l’auteur nous emmène en Algérie dans les années 80. Dans un contexte très religieux, Zoubida a commis le pêché d’avoir un enfant hors mariage. Cette jeune femme ne pourra que compter sur son courage et sa détermination pour faire face à l’obscurantisme et à la violence des hommes. L’auteur, originaire de Guinée, manie la plume avec vivacité, humour et intelligence. Un plaisir à lire !

IMG_4932[1]

Pièce de théâtre actuelle et dynamique. Dialogue entre un belge et un camerounais qui se rencontrent et se lient d’amitié. Pour se connaitre, ils ont dû l’un et l’autre, traverser la rivière…. Tous deux confrontés, à titre professionnels et privés à l’Autre ; à la difficulté de comprendre et de se faire comprendre.

En quoi leur amitié a été bousculée par leur passé historique commun : l’esclavage d’abord, la colonisation ensuite, sans oublier de s’interroger sur la situation, le post-colonialisme et l’actuelle et honteuse exploitation des ressources des pays dits du tiers monde… c’est ce que nous fait découvrir cette belle ode à l’amitié.

Si la littérature africaine vous tente, nous vous recommandons aussi « La vache du Roi Musinga et autres nouvelles rwandaise » de Scholastique Mukasonga, « Loin de mon père » de Véronique Tadjo ou encore « Un océan, deux mers, trois continents » de Wilfried N’sondé.

La déforestation racontée aux enfants

IMG_4490[1]

Un livre sans texte, mais pas sans message. Les dessins parlent d’eux-mêmes et permettent à l’enfant de se construire son histoire. Voici celle d’Anna-Lou :

« C’est l’histoire d’un Monsieur qui voulait toujours faire plus de maisons. Il en fait tellement que l’éléphant ne sait plus où se cacher. Il y a de moins en moins de nature. Et comme l’éléphant est un herbivore, il est obligé de s’en aller »