Un voyage au Kenya en 4 étapes

Etape 1 : Le Lake Nakuru 

Notre première étape au Kenya était de rejoindre notre lodge qui s’appelait Flamingo Hill Tented Camp. Première belle surprise : dans les campements au Kenya, ils glissent des bouillottes dans les lits. C’est très agréable ! Deuxième belle surprise : une piscine extérieure qui nous permettait de nager en regardant les animaux de la savane .Et enfin, pourquoi le nom Flamingo hill ? C’est parce que dans cette région du Lake Nakuru, il y a des milliers de flamands roses. Quel spectacle incroyable ! (raconté par Anna-Lou)

Etape 2 : Crescent Island sur le Lake Naivasha

The Crescent Island est une réserve naturelle très particulière sur le lac Naivasha. Elle se visite à pied ! L’ambiance y est toute différente des autres safaris. On y côtoie à très proche distance, notamment des girafes, des zèbres, des gnous et tous les types de gazelles qui se mélangent sans peur des gros prédateurs car ici tous les animaux réunis sont herbivores. Bonheur et zénitude sont au rendez vous ! (raconté par Mamounette)

Etape 3 : L’ascension du Mount Longonot

Le  Mount Longonot est un volcan endormi (on voit encore de la fumée sortir de certains endroits) situé près du lake Naivasha. Son ascension, selon Romain, est  « un peu facile – un peu difficile ». En fait, ça commence par 3km d’ascension raide pour rejoindre sa crête et découvrir sa caldeira. Ensuite, 6km avec des hauts (à grimper à quatre pattes) et des bas (à descendre en toboggan) pour en faire le tour. Mount Longonot signifie en effet montagne aux multiples sommets, avec son point culminant à 2776m. Toute la ballade offre des vues magnifiques sur la vallée du Rift et le Lake Naivasha.

Mais quand en cours de ballade, nous tombons à court d’eau, les choses se compliquent. Tout se jouera au moral pour rejoindre la voiture et profitez d’une boisson rafraîchissante en admirant quelques girafes venues nous saluer. (raconté par Romain et papa)

Etape 4 : Le Masai Mara

Après 11h de route nous sommes arrivés au Masai Mara en finissant la route de nuit (les 11h de route n’était pas au programme). Pour tout vous dire, on s’est perdu. Par contre une fois dans le parc on a eu une belle surprise : on a vu 2 guépards. Wow ! Du coup, une fois bien arrivé au lodge, on s’est dit que ça valait la peine de se perdre, même si c’était long à la fin. On logeait dans un lodge trop trop bien. Le lendemain matin, nous avons fait connaissance de notre guide Timoty. Super sympa et connaissant plein de chose sur les animaux et la culture. Nous allons faire 4 safaris en tout sur notre séjour au Masai Mara en espérant voir beaucoup d’animaux. On a vu plein plein d’éléphants, de girafes, des antilopes (topi, thomson gazelle, grand gazelle, impala, etc), rhinocéros et des buffles. Mais le plus excitant, c’étaient les lions. On a vu de très près 2 lions, 1 lionceau et plein de lionnes. Le Masai Mara était une expérience de FOLIE ! (raconté par Lola)

 

Découvrez tout ça en images en cliquant ICI

 

Ssesse Island

Rien de tel qu’une île pour se ressourcer en famille. C’était le but recherché et atteint de notre escapade de 3 jours, 2 nuits à Ssesse Island. Au départ d’Entebbe, les îles Ssesse se situent à 3h30 de ferry au milieu du Lac Victoria. La traversée, en elle-même, vaut déjà le détour. Le ferry pouvant contenir +/-200 personnes et 8 voitures, le chargement prend une heure environ. Pendant la traversée, les enfants ont sympathisé avec le capitaine qui avait fait ses études marines… en Belgique ! Arrivés sur l’île, le coucher de soleil sur le lac donne déjà le ton. Rythmée par la pêche et la venue 1x/jour du ferry, la vie s’écoule calmement sur les 84 îles que composent l’archipel. L’eau n’étant pas très sûr (la bilharziose est la plus grande menace du Lac Victoria), nous avons profité de la piscine et d’un tour en boda (les taxi-moto locaux) pour découvrir l’île : de beaux paysages, des plantations d’huiles de palme, des villages de pêcheurs. Encore une perle à découvrir au sein de la Perle de l’Afrique.

Vis ma vie de producteur/processeur de café

La région de Sipi Falls est d’abord connue pour ces fameuses chutes d’eau qui s’étalent sur trois étages. Et c’est vrai qu’elles sont majestueuses.

Mais cette région qui s’étale sur les flancs du Mont Elgon est aussi réputée pour le café qu’on y cultive. Quel super expérience que de découvrir le cycle du café de A à Z, ou de la plantation d’une semence de café dans le sol à la dégustation d’une tasse café !

Une expérience qui a ravi les petits comme les grands. Au programme, il y avait :

  • superbe randonnée pour atteindre la ferme d’un producteur de café qui nous a ouvert ses portes.
  • présentation par le paysan local du cycle de production de café avec exercices pratiques : plantation de quelques semences dans une pépinière, repiquage de quelques plants de café issu de la pépinière dans le champ, élagage de quelques arbres, récolte de grains mûrs
  • Rendez-vous ensuite dans les locaux de la coopérative locale qui s’occupe de la transformation du café. Et là, nouvel atelier pratique incluant : décorticage des grains de café séchés, tri des grains pour n’en garder que ceux de qualité adéquate, torréfaction des grains suivant une méthode traditionnelle (une bonne vieille poêle sur un feu de bois), mouture du café et last but not least … dégustation de notre café

A l’attaque du Karangura Peak

blog juin 8

Les Rwenzori Mountains qui font face à Fort Portal sont connues pour son Mont Stanley qui culmine à 5109 mètres à la frontière  entre l’Ouganda et la RDC. 3ème plus haut sommet d’Afrique, le Mont Stanley est couvert par l’un des derniers glaciers du continent.

Mais les Rwenzori Mountains avec ses 120km de long comprennent bien d’autres sommets. Parmi eux le Karangura Peak est une bonne entrée en matière.

Accessible en une bonne journée de marche depuis Fort Portal, il permet de découvrir 3 types de végétations qui couvrent le Rwenzori National Park : d’abord une forêt tropicale qui au-dessus de 2500 mètres d’altitude se transforme en forêt de bambous, avant de céder la place à un univers de lianes couvertes de lychens à l’approche des 3000 mètres.

L’ascension du Karangura Peak permet par ailleurs de passer par la source de la rivière Mpanga, la rivière le long de laquelle le projet d’Iles de Paix se déroule. Aller voir la source était le premier objectif de l’expédition à laquelle Denis a pris part il y a quelques semaines. Parmi l’équipe, deux autres collègues  et 3 bénéficiaires du projet Iles de Paix.

blog juin 4

Source de la rivière Mpanga qui se trouve au cours de ce marais

Malheureusement, les deux cent derniers mètres se sont faits dans les nuages. Pas de possibilité donc de profiter de la vue panoramique que le sommet offre normalement sur la RDC. Une bonne raison pour refaire prochainement cette bien belle ballade !

 

Une boucle en 4 étapes !

Nous nous sommes retrouvés à Fort Portal avec nos super cousins. Après avoir passé une semaine à Fort-Portal et ses environs, nous somme partis pour une semaine de voyage dans le Centre-Ouest de l’Ouganda.

Premier arrêt au bord du Lake Albert dont c’était aussi une découverte pour nous. Superbe coucher de soleil. Bonne nuit mais chaude, et nous revoilà en route avec notre driver Shamil.

IMG_0161

Quelle belle route magnifique et nous arrivons à notre deuxième étape, le Murchison River Lodge. On mange le lunch et nous voilà partis pour un « boat drive » et une époustouflante ballade à pieds jusqu’au sommet des Murchison Falls. Le lendemain, matinée pour « chiller » au bord de la piscine. Et l’après-midi, en route pour un safari. Avec la nature qui se montre à nous, on ne s’ennuie pas à regarder les animaux. Quelle spectacle de marcher avec les giraffes ou d’observer les lions prendre leur gouter! Une vraie joie de redécouvrir avec les cousins le parc national de Murchison.

Le lendemain départ pour Jinja, notre 3ème étape. Arrivée à « Saranac on the Nile », endroit magique au bord du Nil. Plongeon dans la piscine, délicieux souper et une bonne nuit. Lendemain petit-déjeuner et en route pour la ville de Jinja que nous découvrons pour la première fois. Un peu de shopping dans les boutiques d’artisanat et de quoi préparer un bon souper d’anniversaire pour papa. Football et piscine au programme de l’après-midi. Le soir, on fête bien papa qui découvre tous ses cadeaux. Nous voila déjà bientôt à la fin du séjour.

IMG_5616

Dernière étape Entebbe où nous nous relaxons au Viavia café avant de nous envoler pour Bruxelles le soir. Quel beau voyage !

Lola

XBBQ6723

 

Cycling into the wild !

En ce mois de mars, nous nous sommes lancés un défi familial : participer à une course de 21km à vélo le long du parc National de Mburo (situé à 200Km de Fort Portal – voir édition de Septembre 2017).

Confiant dans notre entraînement hebdomadaire, nous avions néanmoins une pointe d’appréhension:  Romain arriverait-il à parcourir une telle distance ? Par où passe le parcours ? Est-il plat ou très vallonné ?  Et si le seul lion de cette réserve se décidait justement à croiser notre route ce jour là ?

Heureusement ces craintes se sont révélées non-fondées.

Mais c’était sans compter d’autres aléas qui sont venus pimenter l’expédition : un pneu crevé sur la ligne de départ … du vélo sur lequel on comptait accrocher Romain en cas de coup de mou, un départ en ordre dispersé, … Bref, un début de course quelque peu chaotique.

Mais qu’à cela ne tienne : Denis a décidé de courir avec nous, Romain s’est montré courageux (normal, il avait mangé du lion !), Lola a encouragé les troupes, Anna-Lou s’est émerveillée devant la faune qui nous entourait et Géraldine a poussé les uns et les autres quand il le fallait.

Résultat : une course formidable, des souvenirs pleins la tête et la fierté d’avoir relevé le défi en famille.

Zanzibar, bien plus que des plages au sable blanc

img_2876

Pour les fêtes de fin d’année, nous avons décidé de mettre le cap sur Zanzibar. Une île de l’Océan Indien, située en face de la Tanzanie dont elle fait partie, réputée pour ses plages paradisiaques. Une fois sur place, nous avons certes succombé au charme de ces plages : des étendues de sable blanc, une mer bleu turquoise et un petit vent rafraîchissant. Mais nous y avons également découvert bien plus : des gens accueillants, une langue (le swahili) chantante, une histoire mélangée, une culture riche et une nourriture délicieuse. Parmi les choses qui nous ont particulièrement marqués nous retiendrons : la découverte des fermes et plantations d’épices, le sanctuaire des tortues marines avec lesquelles nous avons pu nager et la visite de Stone Town, capitale de Zanzibar. Bref, vous l’aurez compris, nous avons passé 10 jours extraordinaires à Zanzibar que nous vous proposons de découvrir en image dans le lien photos.

Ride the Rift, Africa’s most adventurous cycling event !

Ce 8 décembre, nous avons participé à la première édition de la course cycliste « Ride the Rift ».

Magnifique escapade de 100 km partant de Fort Portal et ses collines fraîches et luxuriantes pour s’achever à Ntoroko, au bord du lac Albert. Entre les deux, la traversée des plantations de thé et de bananes, une vertigineuse descente dans la vallée du Rift et une longue traversée aux côtés des impalas et des babouins, sur le sol chaud, sec et magnifiquement infini de la réserve nationale de Semuliki.

A refaire avec les plus sportifs d’entre vous qui nous visiteront 😉

blog 11

Our safari trip to Queen Elizabeth National Park !

« J’ai été au Queen Elizabeth avec ma classe. Sur la route, on s’est arrêté sur l’Equateur. On a aussi vu des babouins. Quand on s’est arrêté pour manger notre pique-nique, on a vu des éléphants et des buffles près du Lac George. Après on a pu monter sur le toit de la voiture et on a vu encore plus d’éléphants, avec des waterbucks et des ugandan kobs et un géant hippopotame. Après on a découvert l’endroit où on dormait. Et en fin d’après-midi, on est reparti pour un safari. Cette fois-ci on a vu un « monitor lezard » (un lézard géant) qui traversait la route et on a surtout vu un immense hippopotame qui faisait caca dans la boue et qui éclaboussait tout de caca avec sa queue !

Après ça, c’était l’heure de la douche, puis du souper. C’était une journée géniale ! »

Anna-Lou