A l’heure de l’internet, la poste ougandaise a la cote !

En Ouganda, les enfants ont découvert qu’une chose aussi banale que d’avoir une boîte aux lettres à la porte de chaque maison n’existe pas partout. En effet, ici pas de boîte aux lettres, pas de facteur mais des boîtes postales où il faut se rendre soi-même pour relever le courrier.

C’est l’occasion de faire une petite excursion qui s’accompagne toujours d’une pointe d’excitation : y’aura-t-il quelque chose dans la boîte ? Grand, petit, pour moi, pour toi… qui sait ?! C’est un plaisir désuet que les enfants aiment beaucoup. A tel point, qu’ils ont créé leur propre boîte où ils comptent garder précieusement toutes les marques d’affection qui ont parcouru un si long voyage pour arriver jusqu’à eux : « les lettres ont pris l’avion maman ? Ou peut-être le bateau ? Et puis un bus pour arriver jusqu’à Fort-Portal ? »…

Et puis, enfin, les premières lettres sont arrivées ! Eh oui, bonne nouvelle, la poste ougandaise fonctionne. Et elle fonctionne même plutôt bien. Les lettres nous sont parvenues en une dizaine jours.  Si vous ne trainez pas, vous pouvez donc encore être dans les temps pour l’anniversaire de Géraldine. Ben oui, il n’y a pas que les enfants qui aiment le plaisir désuet de la poste 😉

IMG_1095[1]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s