Pépites de littérature africaine

Ce mois-ci, nous avons baigné dans la littérature africaine grâce à François, Noëlle et Nicole qui nous ont fait parvenir quelques pépites (merci à eux ;-)). Parmi la dizaine de livres, nous avons épinglé ces trois-ci :

IMG_4934[1]

Nous vous recommandons cette petite brique (670 pages quand même) pour agrémenter votre été, quand vous aurez un peu de temps devant vous. AMERICANAH nous fait découvrir l’Amérique à travers les yeux de Ifemelu. Cette jeune nigérienne, cultivée, se rend à Philadelphia pour y faire ses études et y restera une dizaine d’année. Elle nous raconte le défi de rester soi-même quand on change de pays. Elle y découvre aussi que la couleur de peau a plus d’importance qu’elle n’aurait pu l’imaginer.

A travers ces yeux, on découvre combien la question de la « race » possède une dimension particulière en Amérique – très différente de celle qu’on connait en Europe. Même si le racisme est présent sur les deux continents, il se présente sous des visages différents.

Au pays, elle a laissé son grand Amour, Obinze. Lui aussi est un narrateur de l’histoire. Il nous emmènera en Angleterre puis de retour au pays, il nous fera découvrir l’évolution du Nigeria en une dizaine d’année seulement.

Un chef d’œuvre écrit par une intellectuelle engagée. Une histoire d’Amour sur fond d’exil, de quête identitaire et de couleur de peau.

IMG_4933[1]

 

Nous avons retrouvé avec plaisir cet auteur qui nous avions découvert au Burkina avec son roman « Le roi du Kahel ». Dans « le Bled », l’auteur nous emmène en Algérie dans les années 80. Dans un contexte très religieux, Zoubida a commis le pêché d’avoir un enfant hors mariage. Cette jeune femme ne pourra que compter sur son courage et sa détermination pour faire face à l’obscurantisme et à la violence des hommes. L’auteur, originaire de Guinée, manie la plume avec vivacité, humour et intelligence. Un plaisir à lire !

IMG_4932[1]

Pièce de théâtre actuelle et dynamique. Dialogue entre un belge et un camerounais qui se rencontrent et se lient d’amitié. Pour se connaitre, ils ont dû l’un et l’autre, traverser la rivière…. Tous deux confrontés, à titre professionnels et privés à l’Autre ; à la difficulté de comprendre et de se faire comprendre.

En quoi leur amitié a été bousculée par leur passé historique commun : l’esclavage d’abord, la colonisation ensuite, sans oublier de s’interroger sur la situation, le post-colonialisme et l’actuelle et honteuse exploitation des ressources des pays dits du tiers monde… c’est ce que nous fait découvrir cette belle ode à l’amitié.

Si la littérature africaine vous tente, nous vous recommandons aussi « La vache du Roi Musinga et autres nouvelles rwandaise » de Scholastique Mukasonga, « Loin de mon père » de Véronique Tadjo ou encore « Un océan, deux mers, trois continents » de Wilfried N’sondé.

Une réflexion sur “Pépites de littérature africaine

  1. Merci pour votre blog mensuel, toujours aussi attendu et apprécié ! J’ai beaucoup apprécié Americanah comme vous, petit bijou de réflexion sur la race, l’air de rien… Quant à la pièce de théâtre, je l’ai vue 2 fois et y ai emmené les enfants… on y retrouve pas mal de choses ressenties en tant qu’expat en Afrique…
    Bonne continuation et bisous à toute la famille ! Laurence & co

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s