En route vers les Saaka Lakes !

Parmi nos excursions du mois dans les environs direct de Fort Portal, notre ballade vers les Saaka Lakes a décroché la palme.

Invité à passer un dimanche après-midi chez Tadeo, un collègue de Denis, nous ne savions pas trop à quoi nous attendre. Et comme souvent, l’imprévu est source de beaux petits moments de bonheur.

Arrivés chez Tadeo, celui-ci nous propose de partir pour une ballade de 2 heures environs avec sa famille et la famille d’un autre collègue. Magnifique randonnée dans la campagne de Fort Portal, au milieu des plantations de matooke (bananes locales) avec au final l’ascension d’une colline. Une ascension qui vaut le détour. Au sommet,  une vue imprenable sur une enfilade de 3 lacs avec  les contreforts de la chaîne de montagnes des Rwenzori.

Et pour ceux qui veulent avoir un aperçu de la vue à 360°, voici ce que ça donne en vidéo : https://www.dropbox.com/s/by7oif6zgpf4pym/IMG_1260%5B1%5D.MOV?dl=0

Et après l’effort, le réconfort ! De retour dans la cour familiale de Tadeo, une chèvre grillée au barbecue  nous attendait et un magnifique gâteau d’anniversaire pour sa fille de 9 ans nous attendait. Une soirée toute en simplicité et en chaleur humaine !

 

Un voyage en 3 temps

Voici le compte rendu de ce road-trip écrit à 4 mains. A la plume, Lola, en version NL pour nos amis néerlandophones, et Géraldine.

Numérisation_20170902

 

Après l’installation, il nous démangeait de partir à la découverte des trésors qui nous entourent. Et, de ce côté là, on peut dire que Fort Portal est gâté tant il y des choses à voir dans le coin.

Première halte à 170 km au Sud de Fort Portal : Ishaha au bord du Queen Elisabeth National Park. Cet endroit est connu car il abrite les « climbing lions », une espèce rare de lions qui dort dans les arbres. Après quelques heures de safari où nous avons vu entre autres des phacochères, des antilopes et des hyènes, nous avons eu la chance d’apercevoir dans un arbre les fameux lions  ! Eureka 😉

Après avoir quitté Denis qui devait repartir travailler après ce w-e tellement dépaysant, nous avons continué, les enfants et moi, plus au Sud, direction le lac Bunyoni situé près de la frontière avec le Rwanda. Changement de décor : les collines vertes qui entoure le lac ont remplacé les étendues de savane jaunes. Au programme : ballade en barque (à moteur ou à rames, chacun choisi son style et son rythme), découverte de la vie qui s’organise autour du lac (les enfants qui vont à l’école en canoë, les pêcheurs, …) et activité « acrobranches » avec la fameuse « zip line » (tirolienne) qui passe au dessus du lac. Autant vous dire que, pour les enfants, cela reste un des plus beaux moment du voyage tant il était inattendu et un peu fou !

Enfin, dernière halte, à 208 km de là en remontant vers Fort Portal, nous avons découvert le Lake Mburo National Parc. Il s’agit du plus petit parc de l’Ouganda mais qui n’en abrite pas moins des animaux que l’on peut difficilement voir ailleurs comme des hordes de zèbres, des hippos et des crocos.

Bref, un voyage magnifique ! Des routes macadamisées en bon état (presque partout), des logements confortables (il y en a pour toutes les goûts : des backpakers au lodge haut de gamme) et une faune et une flore incroyablement riche et diversifiée … qui n’attendent que vous 😉

The Crater Lakes

 

A 20 min de Fort Portal se trouvent les magnifiques Craters Lakes ! Une trentaine de lacs volcaniques parsemés dans un écrin de verdure.

Nous sommes partis, les enfants et moi, à la rencontre des singes qui peuplent les forêts avoisinantes. Il n’a pas fallu attendre bien longtemps pour découvrir, lors de notre première halte dans un campement au bord d’un lac, les hordes de singes colobus noirs et blancs (entre autres). Ils sont littéralement à portée de main.

  

 

Ensuite, nous avons fait une belle balade à pied à travers les villages et les plantations de Matooke (banane verte). Nous avons descendu les pentes glissantes qui nous ont emmenés au pied des chutes Mahoma. La remontée fut plus périlleuse mais Romain ne s’est pas fait prier lorsque la fille qui nous accompagnait lui a proposé de le prendre à dos.

 

 

Après un lunch copieux, nous avons pu admirer les alentours depuis un beau point de vue très justement dénommé « the Top of the World ».

Ce qui est le plus fou dans tout cela, c’est que l’école des enfants se trouve au bord d’un de ces lacs… mais cela est une autre histoire !